GorillesOrangs-OutansChimpanzésBonobos
grands-singes.com,  le site des passionnés de grands singes !
Les grands singes
Où les voir en Europe
Associations
Ecovolontariat
Ecotourisme
Photos
Boutique
Liste de discussion
Stéphanie MENG

En Afrique

PASA - Pan African sanctuary Alliance


Association crée pour mettre en commun les données et connaissances liées aux grands singes africains. La majorité des sanctuaires africains y adhèrent.
Pasa
Dans un but de meilleure protection des grands singes et de leur envirronement, PASA permet le partage et l'entraide autour de différents groupes parmis lesquels le groupe managment, le groupe éducation et le groupe santé vétérinaire.
 


HELP CONGO - Aliette Jamart (CONGO)

Habitat, Ecologie et Liberté des Primates.

Fondée en 1990 par une française, Aliette Jamart, HELP Congo est une ONG ayant pour but de réhabiliter et réinsérer dans leur habitat de jeunes chimpanzés confisqués aux braconniers, et de sensibiliser et former les communautés locales à la conservation.
HELP Congo
Le sanctuaire de Conkouati est composé d'îles "d'adaptation" et d'une zone de réintroduction. Les individus vivant sur les îles apprennent ou ré-apprennent à vivre en groupe et en autonomie. Ils sont ensuite relâchés sur la zone du triangle, vaste forêt de 21 kms carrés délimitée par la rivière et la lagune. Réhabilités, les chimpanzés sont alors observés et surveillés, constituant une base de données scientifiques.

HELP Congo a été la première association à réintroduire des chimpanzés en milieu naturel.
Possibilités de écovolontariat longue durée.




    www.help-primates.org

 
Lola Ya bonobo - Claudine André (RDC)


Belge, Claudine André a fondé il y a 10 ans le sanctuaire Lola Ya Bonobo en République démocratique du Congo près de Kinshasa. Il accueille des orphelins bonobos victimes du braconnage, des mamans d'adoption comblent le manque d'affection des jeunes qui vivent ensuite dans 30 hectares de forêt clôturée.

Claudine André recherche aujourd'hui à réunir toutes conditions qui permettront aux bonobos de retrouver la liberté.

Claudine André crée AAC (Les Amis des Animaux du Congo), elle est aussi à l'origine de programmes de sensibilisation, elle souhaite former des éco-gardes et organise des visites du camp.

 
 
Jack Jeunes Animaux Confisqués au Katanga

JACK - Jeunes Animaux Confisqués au Katanga Roxane et Franck Chantereau (RDC)

Franck Chantereau, ressortissant français, est arrivé au Congo dans les années ’90 avec sa femme, de nationalité Belge, née au Congo.
Dès son arrivée, il constata que de jeunes bébés chimpanzés étaient proposés à la vente. Pourquoi ce trafic de bébés chimpanzés et quelques fois de gorilles à Lubumbashi ?

En avril 2006, la Coordination Provinciale de l'Environnement avec l'assistance de l'ICCN (Institut Congolais pour la Conservation de la Nature) effectuèrent la première saisie d'un jeune chimpanzé pour la Province du Katanga. L'animal fut placé au Zoo de Lubumbashi. L'association JACK (Jeunes Animaux Confisqués au Katanga) était née.
Franck et sa femme entreprient la restauration d'un enclos en forme d'île au Zoo de Lubumbashi.
5 bébés chimpanzés vivaient dans cet enclos approprié.

Site internet de l'association JACK : www.jacksanctuary.org | Blog : http://jack.wildlifedirect.org


Malheureusement, lorsque le jour se leva le 5 septembre 2006, une main inconnue et criminelle mis le feu à la litière dans laquelle dormaient les petits pensionnaires. Le petit Jak (1,5 - 2 ans) mourut étouffé par la fumée avant d'être brûlé. Touzo ne survécut pas à ses brûlules et décéda quelques jours plus tard.
Malgré ce sabotage, Franck et Roxane ont décidé de continuer leur mission de sauvetage de chimpanzés en RDC et encadrent à ce jour plus de 35 jeunes chimpanzés orphelins dans leur sanctuaire à Lubumbashi.


AUCUNE MISSION ECOVOLONTAIRE N'EST PROPOSÉE POUR LE MOMENT.

Projet Protection des Gorilles (CONGO)

Réserve Naturelle des Gorilles de Lésio-Louna - Congo

Le Projet Protection des Gorilles (PPG) a pour objectif la protection des espèces menacées en général et en particulier des gorilles au Congo-Brazzaville. Il est né de la passion de John Aspinall qui a consacré avec volonté et détermination une partie de sa fortune et de sa vie au bien-être des animaux.

Partant de la création au parc zoologique de Brazzaville d’un orphelinat de grands singes, les activités du projet se sont développées continuellement. En effet, la Fondation John Aspinall et le Gouvernement Congolais ont officiellement démarré en 1993 un projet de réintroduction de gorilles. Par conséquent, les impératifs liés à la gestion d’une aire protégée ont progressivement du être intégrés aux activités du projet initial. Même si l’appellation PPG demeure, le projet est officiellement intitulé "Projet Lésio-Louna" (PLL), du nom du sanctuaire de gorilles géré depuis 1993 et appelé depuis 1999 la "Réserve Naturelle de Gorilles de Lésio-Louna". Suite à l’intégration du sud-ouest de la Réserve de Faune de la Léfini, l’aire protégée dédiée à la réintroduction des gorilles totalise 175 000 ha. Grâce à l’expérience acquise au Congo, la Fondation John Aspinall gère actuellement un projet similaire au Gabon dans le Parc National des Plateaux Batéké. Il s’agit des deux seuls projets dans le monde entier qui réalisent actuellement la réintroduction des gorilles dans leur milieu naturel, ceci avec succès !
Depuis 1987, le projet a recueilli 93 gorilles orphelins victimes du trafic mais également 22 bonobos et encore davantage de chimpanzés qui ont été transférés dans des sanctuaires spécifiques. Malgré une lutte ardue contre les maladies, la dépression et les guerres civiles, le taux de mortalité est demeuré élevé.

Les gorilles qui ont survécu vivent aujourd’hui dans la Réserve Naturelle des Gorilles de Lésio-Louna en totale ou semi-liberté, cas de 4 grands mâles réintroduits sur une île de 25 hectares aménagée à cet effet. 16 orphelins issus du trafic de grands singes répartis en deux groupes évoluent en totale liberté, alors que 3 bébés doivent encore gagner en âge et en maturité avant de les rejoindre.


     
Leur territoire, leur alimentation et leur comportement sont étudiés quotidiennement. L’utilisation de l’espace vital et le comportement similaires aux gorilles sauvages montrent la bonne adaptation des gorilles réintroduits au site d’accueil. En particulier une première naissance a eu lieu en 2004 et 4 naissances en 2006, ce qui confirme le succès du programme de réintroduction.
La saisie des gorillons orphelins a connu un déclin très net depuis le commencement du Projet Protection des Gorilles au Congo-Brazzaville, en 1987. En effet, alors que près de 9 gorilles étaient saisis annuellement entre 1989 à 1996, le projet enregistre moins de deux individus recueillis annuellement au cours des dix dernières années.

Les causes éventuelles de cette diminution du nombre de gorilles accueillis par le PPG sont multiples :
- Le déclin des populations lié au développement cyclique d’épidémies de fièvre hémorragique Ebola et/ou de la chasse ;
- La réduction du trafic de gorilles lié à l’évacuation d’une grande partie de la communauté expatriée de Brazzaville consécutivement à la guerre ;
- Une modification des filières utilisées précédemment conduisant à un dispositif accru de précaution ;
- L’impact positif des organismes de conservation visant à diminuer le trafic de gorilles ;
- Une réduction des efforts de confiscation par les autorités congolaises, pour des raisons de sécurité liée à la prolifération d’armes mais aussi pour des motifs financiers.

Toutefois, en 2006, le PPG a été confronté à la prise en charge successive de nouveaux grands singes orphelins. Alors que durant les 3 dernières années, seulement deux grands singes avaient été localisés et confisqués par l’administration forestière de Brazzaville, 4 gorilles, 9 chimpanzés et 1 bonobo orphelins l’ont été en 6 mois, ce qui suppose une recrudescence du trafic qui nécessite encore confirmation.
 
 
IN DEFENSE OF ANIMALS AFRICA - CENTRE SANAGA-YONG (CAMEROUN)

APE ACTION AFRICA
In Defense of Animals – Africa est une ONG américaine dont la mission première est la gestion du Centre Sanaga-Yong de Sauvegarde des Chimpanzés.
Fondé en 1999 par le docteur vétérinaire Sheri Speede dans la région Centre du Cameroun, ce centre compte aujourd’hui 72 chimpanzés évoluant dans des grands enclos de forêts naturels.
Présent au Cameroun depuis plus de 15 ans, l’ONG met également ses infrastructures au service des populations pour améliorer leur cadre de vie (participation à l’économie locale, développement d’un projet d’agriculture durable…). Pour soutenir la cause des grands signes, In Defense of Animals - Africa a renforcé son engagement pour la conservation de la forêt (partenariat fort avec le Ministère des Forêts et de la Faune pour la création d’une aire protégée), pour la sensibilisation des populations (programme éducatif déployé auprès des écoliers du pays, campagnes de communication…)
Possibilié de séjours écovolontaires | cliquez ici |
 
   www.ida-africa.org                         lacsy.blogspot.com
 
APE ACTION AFRICA (CAMEROUN)

APE ACTION AFRICA
Ce sanctuaire se situe a environ 2 heures de route de Yaoundé, la capitale du Cameroun. Il recueille chimpanzés, gorilles, babouins et autres cercopithèques.
Le sanctuaire compte environ 50 chimpanzés et des gorilles de moins de 9 ans. Les enclos sont immense et delimités par une clôture électrique.

Ape Action Africa est aussi connu sous le nom CWAF Cameroon Wildlife Aid Fund son ancien nom.

Possibilié de séjours écovolontaires | cliquez ici |
 
 
Chimfunshi (ZAMBIE)

Friends of Chimfunshi cherche à aider les chimpanzés mal traités, en danger ou abandonnés. C'est l'un des plus grand sanctuaire, situé en Zambie.
Sheila et David Siddle gèrent le camp et accueillent de nombreux orphelins victimes du braconnage. Les chimpanzés évoluent ensuite dans une vaste réserve clôturée.


Bien que Chimfunshi ne possède pas encore d’infrastructure pour touristes, il est possible, pour les clients payants qui sont réellement intéressés par les chimpanzés, de rester une nuit. Afin de les prévenir de votre arrivée, vous pouvez leur laisser un message au numéro suivant 311293 (Chingola) ou leur envoyer un fax 311100
.

Les écovolontaires sont acceptés pour des courtes périodes.
Renseignements : 2sylvia@bushmail.net

www.chimfunshi.org.za    

 
UWEC - Uganda Wildlife Education Center (OUGANDA)

Lac Victoria
Arrivé à Entebbe, je conseille de prendre un taxi vers le zoo. Compter environ 10 000 Shillings.

L'Uganda Wildlife Education Center ressemble d'avantage à un sanctuaire qu'à un zoo et est un exemple pour un grand nombre de zoos européens dans le domaine de la conservation.

Situé au bord du lac Victoria, il permet d’observer un grand nombre d’animaux sauvages vivant en Ouganda : Lion, Hyène, Rhino, Chimpanzés, Shoebills, Crocodiles, Buffles, Impalas…. La plupart de ces animaux ont été saisis à des braconniers, parfois en République Démocratique du Congo toute proche ou ont été recueillis orphelins dans les parcs naturels. L'espace et le bien–être des animaux est une priorité réelle et vous pourrez par exemple observer les 2 rhinocéros blancs courir et jouer dans leur immense enclos.
Des Vervet Monkeys vivent aux alentours du parc en toute liberté, vous avez toutes les chances de les croiser dans les allées du zoo.

Matoke, chimpanzé 
Shoebill 
Vervet Monkey 

Hébergement en bandas (bungalow) 2 places avec salle de bains pour 20 $ la nuit. Si vous le pouvez, réservez avant mais d’autres petites chambres ou un dortoir pour une somme très modique sont généralement disponibles.
Restaurant sur place : repas avec soda pour env. 6 000 US. Poisson, poulet, frites...
Prix de l’entrée si vous ne logez pas sur place (A voir absolument dans tous les cas !) : 12 000 US par personne. Pas d'entrée à payer lorsque vous dormez dans le parc.

Voir page sur la page sur l'Ouganda

 
TACUGAMA Chimpanzee Sanctuary (SIERRA LEONE)

Tacugama chimpanzee sanctuary
Créé en 1995 pour recueillir et réhabiliter les chimpanzés orphelins confisqués, le sanctuaire compte aujourd'hui plus de 90 chimpanzés.
L'association s'efforce également de faire respecter la loi notamment celle interdisant la chasse par l'éducation et la sensibilisation.

Situé sur la presqu'île de la région de Freetown, le sanctuaire couvre 100 hectares de forêt tropicale.
Possibilité de mission écovolontaire spécifique (voir "volunteer" et de séjour écotouristique (voir "How to help").

 
 
 
 
 
En Asie
 
hutan

HUTAN - KOCP (MALAISIE)
(Kinabatangan Orang-utan Conservation Projet)

HUTAN est une association française conçue et réalisée par les Docteurs Isabelle et Marc Ancrenaz, dont le but est le développement de relations harmonieuses entre la faune sauvage et les communautés humaines vivant dans un même écosystème.


Le projet HUTAN prend place dans la plaine fluviale de la Kinabatangan (Etat de Sabah, Bornéo, Malaisie), qui abrite l'une des populations animales les plus diversifiées de tout le sud-est asiatique.

La station du projet de conservation est opérationnelle depuis 1998. Ce projet vise à étudier les modes d'adaptations des orangs-outans à la dégradation de leur milieu.
La station de recherche se consacre aussi à l'encadrement et à la formation d'étudiants et de professionnels malais aux techniques d'étude et de gestion de la faune sauvage. Des campagnes d'information et de sensibilisation seront également réalisées auprès des écoliers et des villageois. Enfin, à plus long terme, ce projet espère contribuer au développement touristique de la région.


kalaweit
KALAWEIT (INDONÉSIE)

L’association Kalaweit a été créée en 1997 par Aurélien Brulé. Cette association de loi 1901 a pour but de collecter des fonds afin de créer des projets de conservation des primates, dans leur milieu naturel et veiller aux conditions décentes des primates captifs.


En Septembre 1999, l’association Kalaweit obtient un protocole d’accord avec le gouvernement indonésien afin de créer le premier programme de conservation des gibbons, incluant : réhabilitation des gibbons orphelins, information et éducation des populations locales et protection de la forêt a Bornéo.

Kalaweit est le plus grand programme de réhabilitation de gibbons au monde. Près de 250 gibbons (à Bornéo et à Sumatra) ont déjà été reçus.
Les villageois partenaires de Kalaweit se sont multipliés. Le programme est devenu une grande opération humanitaire ou plus de 1000 personnes reçoivent des aides médicales et pédagogiques... Des villages entiers sont devenus les ambassadeurs de Kalaweit et prônent le respect de la vie.

 
 
SVAA

programme HURO

Sauvegarde de la Vie Animale Arboricole
(INDE)


hoolock

La SVAA, née de la passion de ses fondateurs et le Programme Huro (parrainé par Madame Maneka Gandhi), son initiative de conservation envers Gibbon Hoolock de l’ouest* dans le nord-est indien, viennent de recevoir le 11 Mars 2008 les autorisations nécessaire au recueil des espèces de primates protégées par la loi et à l’installation d’un sanctuaire dans l’état du Meghalaya en Inde.
Cette structure sera le premier centre d’accueil de primates de toute la région et offre un espoir aux populations locales par un principe d’échanges et de soutien (à l’éducation, à l’accès aux soins…) à cette dernière.
Recueillir, soigner, réhabiliter et relâcher les individus issus du trafic, mais aussi lutter contre la déforestation qui prive le Gibbon Hoolock de son habitat, en trouvant des alternatives à la culture de subsistance sont les objectifs de la SVAA au sein du Programme Huro.


Enfin, plus que la volonté de protéger l’espèce de l’extinction, le Programme Huro a pour vocation de sensibiliser et de soutenir les populations locales afin d’apaiser les conflits Homme Animaux et de donner une voix à des individus quels qui soit.

* espèce classée parmi les 25 espèces de primates les plus en danger du monde avec un déclin des populations sauvages de 100 000 individus à moins de 5 000 en seulement 30 ans.

« Afin que jamais le chant du Hoolock ne fasse place au silence… »

 
Les orang-outang d'Indonésie - Biruté Galdikas (INDONÉSIE)

Autrichienne, Biruté Galdikas est anthropologue, elle décide en 1971 d'étudier les orangs-outans de la jungle de Tanjung Puting à Bornéo.

Elle recueille et soigne des bébés victimes du braconnage et travail en collaboration avec les populations aborigènes. Sa fondation cherche à protéger les orangs-outans et leur habitat et à rendre la liberté à des individus qui ont vécu en captivité.


Elle est à la tête de l'Orangoutan Foundation International
Le centre propose des visites de 2 à 5 jours et des missions d'écovolontariat.


 
BOSF
BOSF - Borneo Orangutan Survival Foundation (INDONÉSIE)

Créée en 1991, la Fondation BOS (Borneo Orangutan Survival) se bat pour protéger les orangs-outans de Bornéo et leur habitat naturel. 

Grace a ses 2 centres de réhabilitation situés en Kalimantan, chaque bébé orangs-outans recueilli par BOS commence aussitôt son apprentissage. Il apprent à grimper aux arbres, à fuir les prédateurs et à trouver de la nourriture par lui-même. Tout est fait pour que ces orphelins soient indépendants et capables de retourner vivre dans la forêt. Cela peut prendre jusqu'à sept ans !  

Jeunes Orangs outans à l'école de la forêt Orang-outan relâché

Aujourd'hui, BOSF s'occupe de près de 700 orangs-outans, tous orphelins, ayant été capturés illégalement pour être  vendus comme animaux de compagnie ou ayant été victimes de la destruction de leur forêt. Certains arrivent en très mauvais état et BOSF doit les soigner avant de pouvoir commencer leur apprentissage. 

Mais ces programmes de réintroduction fonctionnent. La fondation a déjà réintroduit 263 orangs-outans depuis 2012 et prévoit d'en relâcher 90 autres avant la fin de l'année 2017".  

 


En Europe
 

Gorilla

Association fondée en 1985, à la mort de Dian Fossey par Fabrice MARTINEZ pour la sauvegarde des gorilles de montagnes.

   www.gorilla.fr

gorilla
 
paniscus bonobos

UP TO SAVE !


« Pour la Sauvegarde et
 la Valorisation des Ecosystèmes »


Cette association à but non lucratif, a pour objet la sauvegarde de la biodiversité par la mise en place de programmes de protection d’espèces et de milieux menacés.
Ses actions s’appuient avant tout sur la rencontre avec les populations locales, afin de toujours les intégrer aux différents projets de protection et de mise en valeur de leur environnement.


Mbou-Mon-Tour

Fascinés par ce grand singe qu’est le bonobo, les membres fondateurs d’UP TO SAVE ! ont décidé de se lancer dans cette aventure, en commençant par cette espèce encore méconnue, mais déjà trop menacée.

Pour avoir toutes les informations sur cette association, rendez-vous sur
son site.

   www.uptosave.org

bonobo

 
Institut Jane Goodall France


L'Institut Jane Goodall, organisation internationale à but non lucratif de protection et de recherche sur les grands singes, a enfin vu le jour en France le 1er décembre 2004 vingt-huit ans après sa création en Californie par le Dr Jane Goodall.
L’institut est une organisation non gouvernementale de tout premier plan pour la protection de la faune.

Jane Goodall

L'Institut gère six sanctuaires africains qui dispensent aux chimpanzés orphelins, victimes du trafic, des soins généraux dans la perspective d'une réhabilitation et un centre de recherche sur l'éthologie et l'écologie des chimpanzés sauvages à Gombe Stream en Tanzanie.

La nouvelle équipe française a la volonté de jouer un rôle moteur dans le combat international initié par le Dr Jane Goodall en faveur de la conservation des chimpanzés et des autres grands primates.


 

FONDATION MONA - ESPAGNE

Ce sanctuaire situé au nord de Barcelone en Espagne accueille 13 chimpanzés et 4 macaques. Autrefois utilisés pour le cirque, des spectacles touristiques ou comme animal de compagnie, ces primates retrouvent un cadre de vie le plus naturel possible.
La Fondation Mona joue aussi un rôle d'éducation par la visite du centre notamment par les écoles.



 
 
© Stéphanie MENG-ZIRILLI  |  Contact